Togo: La Coalition togolaise des défenseurs des droits humains a procédé à la validation de l’avant-projet de loi sur la protection de défenseur·e·s des droits humains

Le Togo est en voie d’adopter la loi portant protection des défenseur·e·s des droits humains. Cette loi, inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme de Nations unies de décembre 1998, reconnait et protège les défenseur·e·s des droits humains. La Coalition togolaise des défenseurs des droits humains (CTDDH) a procédé ce 12 septembre à la validation de l’avant-projet de cette loi.

Les défenseur·e·s des droits humains au Togo planchent sur la loi qui les protège conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies. La loi portant protection des défenseur·e·s des droits humains confère en effet une reconnaissance et une protection juridique qui garantisse des conditions favorables à ses acteurs. L’heure est ici à la validation de l’avant-projet de loi par la CTDDH. C’est une disposition juridique que tous les pays sont appelé à adopter afin d’assurer un environnement de travail sûr, sans représailles et sans agression pour les défenseur·e·s des droits humains. La volonté du Togo de s’approprier cette loi est saluée par le Réseau ouest africain des défenseurs des droits humains, un réseau qui regroupe 15 pays ouest africains et la Mauritanie. La loi sur la protection des droits humains est dépourvue de toute forme de restriction pour promouvoir les libertés fondamentales.

Clarisse ATIKLE, source originale plus disponible (Télévision Togolaise).