Paraguay

Comme l’indique la Coordinadora de Derechos Humanos del Paraguay (CODEHUPY) (1), en 2016, lors de l’Examen périodique universel (EPU), il a été recommandé au Paraguay d’adopter ” des mesures juridiques et de politique publique pour la protection des défenseurs des droits de l’homme (2), pour enquêter sur les attaques et agressions qu’ils subissent (3) et pour la diffusion de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme ou pour reconnaître et valoriser leur travail (4) “. Selon le rapport de la CODEHUPY, en 2020, ces mesures n’avaient pas encore été réalisées, malgré les engagements de l’État à cet égard (1).
En 2017, la protection des femmes défenseurs des droits humains a été recommandée par le Comité CEDAW (5).
En 2019, ” le Comité des droits de l’homme a renforcé la recommandation faite à l’État paraguayen de garantir une protection effective aux défenseurs des droits de l’homme par le biais de mécanismes garantissant l’application effective de mesures de précaution face aux menaces et…
violence (6).
Il existe un projet de loi sur la protection des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme qui propose la mise en place d’un mécanisme national de protection, même si ” il n’a pas été discuté depuis 2016 ” (7).

Le 16 novembre 2016, le projet de loi sur “la liberté d’expression, la protection des journalistes, des travailleurs de la presse et des défenseurs des droits de l’homme” a été présenté à la Chambre des députés. Au cours de l’année 2017, la Chambre des députés a reçu l’approbation du projet de loi par la Commission des droits de l’homme de la Chambre – entre autres – ainsi qu’un rapport négatif de la Commission de législation et de codification. En septembre 2017, il n’y a plus d’activité sur le projet de loi dans cette Chambre (8).

Dans son rapport 2020 précité, COHUPY inclut parmi ses recommandations à l’Etat paraguayen (9),
“Reconnaître publiquement le rôle des défenseurs des droits de l’homme, et avancer vers la création d’un système national de protection des défenseurs des droits de l’homme”.

Mise à jour : 06/2021

(1) Voir le rapport “Human Rights Paraguay 2020”, CODEHUPY. Décembre 2020. Les citations (2) à (7) sont tirées de la page 560 du rapport.

(2) A/HRC/32/9, 102.126 (Brésil) ; par. 102.128 (Honduras) ; 102.129 (Norvège) ; 102.130 (Suède) ; 102.131 (Costa Rica) ; 102.132 (Pays-Bas) ; 102.133 (Espagne) ; 102.133 (Suède) ; 102.133 (Royaume-Uni) ; 102.133 (États-Unis d’Amérique).
(Pays-Bas) ; 102.133 (Norvège) ; 102.134 (Suisse). Cité dans CODEHUPY 2020, p. 560.
(3) A/HRC/32/9, 102.115 (Autriche) ; 102.116 (Canada) ; 102.117 (Norvège) ; par. 102.119 (Italie).
(4) A/HRC/32/9, paragraphe 102.127 (Norvège) ; 102.132 (Pays-Bas).
(5) Comité CEDAW, Observations finales sur le septième rapport périodique du Paraguay (UN Doc. CEDAW/C/PRY/CO/7, 22 novembre 2017) para. 28.
(6) Comité des droits de l’homme, Observations finales sur le quatrième rapport périodique du Paraguay (UN Doc. CCPR/C/PRY/CO/4, 20 août 2019), paragraphes 36-37.
(7) ” Ficha Técnica del Expediente “, SilPy – Sistema de Información Legislativa, consulté le 4 août 2020, http://silpy.congreso.gov.py/expediente/108113. Voir aussi : Paulo César López, ” Ataques, amenazas, censura y persecución laboral : principales afectaciones al derecho a la comunicación e información “, in Derechos Humanos en Paraguay 2016 (Asunción : Codehupy, 2016), 268.
(8) Voir http://silpy.congreso.gov.py/expediente/108113
(9) Voir page 572 du rapport précité.

2020
CODEHUPY Le rapport annuel sur la situation des droits de l’homme au Paraguay, publié par Codehupy, célèbre cette année sa...
2016
Sistema Información Legislativa. Congreso de Paraguay Dossier n° : D-1642344 Date d’entrée : 16/11/2016 Type de projet : BILL Initiative...
2021
Congrès national. Chambre des Députés. La Commission des droits de l’homme, présidée par la députée Roya Torres (PLRA-Alto Paraná), a...