Mali

Le Mali est devenu le troisième État africain à adopter une loi sur la protection des défenseur·e·s des droits humains. Le Président de la République du Mali a signé le 12 janvier 2018 la loi nationale “relative aux défenseurs des droits de l’homme” adoptée par le Parlement le 13 décembre 2017.

Le Parlement du Mali a renforcé ce projet de loi présenté par le gouvernement en y incluant une protection spécifique pour les femmes défenseures des droits humains et les défenseur·e·s handicapé·e·s. Pour ce projet de loi, un appui technique a été fourni par des organisations telles que les Services Internationaux pour les Droits de l’Homme (ISHR), Protection International, Front line Defenders et la Coalition Malienne des Défenseurs des Droits de l’Homme (COMADDH).

Il y a eu une suspension temporaire de l’ordre constitutionnel préexistant en raison des deux récents coups d’État d’août 2020 et de mai 2021, qui ont abouti au renversement du président civil de la Transition qui avait pris le pouvoir en 2020. Après le coup d’État, le Mali a été exlu de la CEDEAO et des organes de décision de l’Union africaine. Une analyse plus précise des politiques de protection des DDH au Mali sera publiée lorsque des informations plus fiables seront disponibles.

Mise à jour : 03/2023

2018
Article 1 : La présente loi a pour objet de fixer les règles relatives aux Défenseurs des Droits de l’Homme....
2020
Article 1er : Le présent décret a pour objet de fixer les modalités d’application de la loi relative aux Défenseurs...
2020
Le Comité pour les droits économiques, sociaux et culturels vient de demander au Mali d’adopter le décret d’application sur la...