Le statut des défenseurs des droits humains en Afrique du Sud

South African Human Rights Commission (SAHRC)

Cette note de recherche vise à mettre en lumière le paysage et l’environnement actuels de l’activisme en faveur des droits de l’homme en Afrique du Sud, et l’importance de veiller à ce que le travail des défenseurs des droits de l’homme bénéficie de la promotion et de la protection nécessaires de la part des acteurs étatiques et non étatiques pour atteindre les objectifs inscrits dans la Constitution. (…) Il est donc clair qu’il existe un besoin de politique et de législation nationales claires sur la protection des défenseurs des droits humains en Afrique du Sud. (…) La SAHRC est préoccupée par le fait qu’en dépit de la reconnaissance et de la protection des droits accordés par la Constitution, en raison de l’absence d’une définition légale claire de ce qu’est un défenseur des droits humains, il existe un manque flagrant d’informations sur le statut des défenseurs des droits humains en Afrique du Sud. Il est donc difficile de contrôler l’obligation de l’État de promouvoir et de protéger les droits des défenseurs des droits humains. En outre, la SAHRC est préoccupée par l’approche incohérente adoptée par le gouvernement sud-africain dans sa position sur les questions relatives aux défenseurs des droits de l’homme, en particulier parce que les défenseurs des droits de l’homme jouent un rôle crucial dans l’avancement de l’égalité substantielle et la promotion des droits civils, politiques et socio-économiques nécessaires pour que les personnes les plus vulnérables de notre société puissent vivre dans la dignité, comme le garantit la Constitution.

Extrait du résumé

Retrouvez le document dans sa source originale ici ou alternativement ici here (OHCHR)