Les gouvernements d’Amérique latine et des Caraïbes doivent créer des politiques de protection qui garantissent le droit de défendre les droits humains.

L’Amérique latine reste la région la plus dangereuse au monde pour la défense des droits de l’homme, une situation qui s’est aggravée dans le contexte actuel du COVID-19.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des défenseurs des droits de l’homme, les défenseurs des droits de l’homme et les organisations de la société civile appellent les gouvernements de la région à mettre en place des actions qui respectent et protègent leur travail.

TDT. Todos los derechos para todas y todos