Philippines: Expert ONU exhorte le Congrès à adopter une loi sur les défenseur·e·s des droits humains

Traduction de l’article original par Protection International.

GENÈVE (18 mars 2021) – Un expert des Nations Unies a appelé aujourd’hui le Congrès philippin à donner la priorité à l’adoption d’une loi pour la protection des défenseur·e·s des droits humains.

“La promulgation d’une législation au niveau national est un moyen important par lequel les États peuvent reconnaître le travail des défenseur·e·s des droits humains et créer des mécanismes solides pour leur protection, et j’exhorte tous les membres du Congrès à soutenir cette initiative louable”, a déclaré Mary Lawlor, Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme.

Des projets de loi pour la protection des défenseur·e·s des droits humains, élaborés en consultation avec la société civile, ont été déposés dans les deux chambres du Congrès, le projet de loi ayant passé sa troisième et dernière lecture à la Chambre des représentants en juin 2019. Des projets de loi correspondants ont depuis été déposés dans la session actuelle du Congrès. Une fois approuvée par les deux chambres du Congrès, toute législation serait ensuite envoyée au président pour approbation finale.

“Dans mon récent rapport au Conseil des droits humains, j’ai souligné les risques extrêmement graves auxquels sont exposés ceux qui défendent pacifiquement les droits humains dans le monde, y compris aux Philippines, et j’ai documenté les efforts législatifs déjà déployés par certains États pour les protéger”, a déclaré Lawlor. “En donnant la priorité à la législation visant à protéger les défenseur·e·s des droits humains, les Philippines rejoindraient ce groupe et enverraient un message clair sur leur volonté de respecter leurs obligations en matière de droits humains.”

Retrouvez la publication originale ici en anglais (Droits de l’homme Bureau du Haut Commissaire).