Côte d’Ivoire: arrêté interministeriel portant création du mécanisme de protection des défenseur.e.s des droits humains.

Le 10 novembre 2021, le gouvernement ivoirien a adopté l’arrêté interministériel N°972/MJDH/MEMD/MIS, créant le Comité de protection des défenseur.e.s des droits humains, un mécanisme de protection des défenseur.e.s des droits humains (DDH). L’objectif de ce comité est de garantir et de superviser la protection effective des DDH, ainsi que de contrôler la mise en œuvre des mesures de protection. Le comité sera composé de cinq membres, tous représentants du gouvernement, qui se réuniront trois fois par an ou plus si nécessaire. L’objectif du comité est de prendre des mesures appropriées pour l’élimination de toutes les menaces, interruptions ou problèmes qui limitent les droits des défenseur.e.s des droits humains. Bien qu’il s’agisse d’une étape importante, des questions ont été soulevées quant à l’impact tangible de cette ordonnance, notamment pour savoir si elle est suffisamment claire et efficace dans son objectif de protection et d’assistance aux défenseur.e.s.