Colombie. Audience publique de la Cour constitutionnelle : Mesures de protection des chefs communautaires et des défenseur·e·s des droits humains.

La Cour constitutionnelle a convoqué une audience publique le 28 avril 2022 pour assurer le suivi de la situation des défenseur·e·s des droits humains, des chefs communautaires et des actions tutela1 de 2020 sur le droit de défendre les droits humains.

L’audition publique a fait le point sur la situation actuelle des défenseur·e·s des droits humains et sur les engagements respectifs de l’État. Des chefs communautaires, des organisations de la société civile et des entités de l’État chargées de garantir le droit de défendre les droits humains y ont participé.

L’événement a été divisé en différentes sections. La deuxième section portait sur les politiques publiques concernant la protection des chefs communautaires et des défenseur·e·s des droits humains. La liste en-dessous indique la participation des différentes organisations et entités et les différents moments de l’enregistrement où elle se trouve:

01:56 Début de la section sur les politiques publiques.
01:57 Bureau du Procureur général de la nation
02:15 Représentants de la société civile
02:31 Bureau de l’Ombudsman
02:41 Représentants de la société civile
02:58 Ministère des finances
03:12 Ministère de l’intérieur
03:36 Questions des membres de la Cour constitutionnelle et des pétitionnaires de la tutela
04:14 Début de la section suivante : Efficacité des voies de protection des chefs communautaires et des défenseur·e·s des droits humains


1Une action tutela est un mécanisme juridique colombien, qui permet à tout individu de se présenter devant les autorités judiciaires pour réclamer la protection immédiate de leurs droits fondamentaux, quand ceux-ci sont violés ou menacés par l’action ou l’inaction de tout autorité public ou tout acteur privé. On peut retrouver le cadre normatif dans les terminaisons générales de l’article 86 de la constitution politique colombienne et dans le décret 2591 (datant de 1991).